Partager Partager Imprimer la page.  

Patrimoine

Le patrimoine culturel est le reflet de l'identité d'une société. Il est constitué de personnages historiques décédés, de lieux et d'événements historiques, de documents, d'immeubles, d'objets et de sites patrimoniaux, de paysages culturels patrimoniaux et de patrimoine immatériel.

Au Québec, la Loi sur le patrimoine culturel, entrée en vigueur le 19 octobre 2012, encadre la gestion du patrimoine. Elle a pour objet d'en assurer la connaissance, la protection, la mise en valeur et la transmission.

En particulier, des statuts légaux peuvent être attribués aux éléments du patrimoine culturel par le gouvernement (déclaration et désignation), le ou la ministre de la Culture et des Communications (classement et désignation), les municipalités locales et les communautés autochtones (citation et identification).

Maison Therrien.
© MCC, Jacqueline Jabourian, 2009.

Portrait régional

L'histoire de la région de Laval débute en 1636 lorsque la Compagnie de la Nouvelle-France concède aux Jésuites une île, que ceux-ci baptiseront île Jésus.

L'île passera de main en main jusqu'à ce que le Séminaire de Québec en devienne propriétaire, en 1680. Le Séminaire en assurera la gestion et le développement jusqu'à la fin du régime seigneurial, en 1854.

Aux 17e et 18e siècles, l'exploitation de l'île Jésus est exclusivement agricole. L'occupation des terres progresse d'est en ouest, et quatre paroisses se forment. En 1855, avec l'entrée en vigueur de l’Acte des municipalités et chemins du Bas-Canada, les paroisses Saint-François-de-Sales, Sainte-Rose-de-Lima, Saint-Vincent-de-Paul et Saint-Martin (et plus tard Sainte-Dorothée) deviennent les premières municipalités de l'île, avec un maire et un conseil municipal élus. En 1965, l'île Jésus deviendra Ville de Laval.

À compter de 1960, l'île s'urbanise progressivement. C'est le début d'une vague d'expansion métropolitaine qui provoque un important mouvement de migration vers la banlieue nord de Montréal, en particulier Laval.

Aujourd'hui, Laval est à la fois une région administrative du Québec, une municipalité régionale de comté et la deuxième ville quant à sa superficie et à son importance démographique au Québec.

Pour en découvrir plus sur le patrimoine culturel de la région de Laval, visitez les pages :

Haut de page