Partager Partager Imprimer la page.  
Estrie

Accueil > Votre région > Estrie > Zoom sur la région

Estrie, terre de rencontre

Lac Massawippi. Photo : Jocelyn
Boutin, Tourisme Cantons-de-l'Est.

Un cadre de vie exceptionnel

À ses habitants, qui représentent environ 4,2 %1 de la population québécoise, l'Estrie offre une qualité de vie exceptionnelle. Elle longe la frontière américaine sur plus de 300 kilomètres, et de nombreux atouts en font une région de villégiature particulièrement recherchée depuis la fin du 21e siècle. Ses résidants bénéficient des infrastructures d'une société moderne, à proximité de grands espaces verts.

Les descendants des peuples fondateurs vivent et travaillent ici depuis deux cents ans. L'architecture de l'Estrie reflète ce patrimoine biculturel parmi les plus distinctifs et les mieux conservés au Québec. L'amalgame des cultures a produit une solide tradition communautaire unique au Canada.

La villégiature et le tourisme ont aussi influé sur le développement de la région, notamment aux environs des lacs Memphrémagog et Massawippi. En milieu rural, les activités d'exploitation agricole, forestière et minière ont marqué le territoire. En milieu urbain, les entreprises manufacturières et les papetières souvent implantées près de rivières, desservies par les réseaux ferroviaires ont contribué au développement de villes telles Richmond, Windsor, East Angus, Sherbrooke, Magog, Mégantic et Coaticook.

L'Estrie vient au sixième rang des régions québécoises au chapitre du bilinguisme, avec 37,4 % de sa population qui affirme connaître le français et l’anglais2.

  • 89 % des Estriens sont de langue maternelle française,
  • 7 % de langue maternelle anglaise
  • 3,5 % sont allophones3.

Il faut souligner que la région vient au cinquième rang au Québec pour l'accueil d'immigrants.

Une infrastructure forte et en évolution

L'Estrie est bien desservie par son réseau routier intérieur, en « toile d'araignée » autour de Sherbrooke, et par des autoroutes la reliant à Montréal, Québec et Boston.

L'agriculture, l'industrie minière et la foresterie sont des secteurs traditionnels d'activité économique. Dans le domaine manufacturier, certains secteurs tels le textile, le vêtement, les pâtes et papiers subissent les effets de la mondialisation. Cependant, de nouveaux créneaux apparaissent; ainsi, la microélectronique, l'outillage de précision, l'informatique et les technologies biomédicales, sont venus diversifier sa structure économique.

Le secteur tertiaire représente 65,3 % des emplois en Estrie. Mentionnons plus particulièrement la villégiature et le récréotourisme, qui prennent un essor remarquable sur tout le territoire. La qualité des infrastructures d'accueil et d'hébergement permet d'attirer de nombreux touristes et de les retenir. Les services publics et privés sont, quant à eux, majoritairement concentrés dans la région de Sherbrooke.


Références

  1. Institut de la statistique du Québec.
  2. ISQ, Population selon la connaissance des langues officielles, région administrative de l'Estrie, 2006.
  3. ISQ, Population n'ayant qu'une seule langue maternelle, région administrative de l'Estrie, 2006.

Haut de page