Partager Partager Imprimer la page.  
Bas-Saint-Laurent

Accueil > Votre région > Bas-Saint-Laurent > Zoom sur la région

Zoom sur la région

Géographie et démographie

Créée en 1982, la région administrative du Bas-Saint-Laurent est divisée en huit municipalités régionales de comté (MRC) et regroupe 114 municipalités locales et 17 territoires non organisés (TNO). La région s'étend le long du Saint-Laurent, entre La Pocatière et Les Méchins, en passant par Rivière-du-Loup et Rimouski. Dans les hautes terres vers le sud, elle atteint les frontières du Nouveau-Brunswick et du Maine aux États-Unis.

Carte du Bas-Saint-Laurent

Carte du Bas-Saint-Laurent.

Un territoire si grand révèle une mosaïque de paysages différents. Que ce soit l'horizon bleu du fleuve ou le flamboyant de l'automne dans les vallées, chaque panorama a son charme propre et son originalité.

Le Bas-Saint-Laurent c'est, selon les données provenant du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT) :

  • Un territoire d'une superficie de 22 185 km2 longeant l'estuaire du Saint-Laurent sur une distance de 320 km
  • 201 268 habitants répartis principalement sur le littoral
  • 5 villes de plus de 5 000 habitants : Rimouski (46 430), Rivière-du-Loup (18 973 ), Matane (14 771), Mont-Joli (6 614) et Amqui (6 323).
  • Rimouski est la ville la plus importante de la région, avec près de 46 700 habitants, auxquels s'ajoutent 15 000 étudiants de niveau professionnel, collégial ou universitaire. Rimouski est également la ville du Bas-Saint-Laurent où sont concentrés la plupart des services administratifs.
  • La dispersion de la population constitue un des traits caractéristiques de la région : 115 municipalités dont 110 de moins de 5 000 habitants (75 de moins de 1 000 habitants).
  • Le territoire bas-laurentien est divisé en huit municipalités régionales de comté (MRC) : 

Haut de page

Culture

Sur le plan culturel, plus de 500 organismes et entreprises sont présents dans le Bas-Saint-Laurent et contribuent considérablement à l'activité économique régionale. Parmi ces organismes, on trouve des institutions muséales, des sociétés d'histoire, des centres d'artistes, des diffuseurs de spectacles, des bibliothèques publiques, des maisons d'édition, des librairies, des écoles de danse et de musique, des maisons de production cinématographique et vidéo, etc.

Phare de l'île du Pot-à-l'eau-de-vie,
en face de Kamouraska.
Crédit : MCC.

Une entente spécifique sur la valorisation et le développement des arts et de la culture au Bas-Saint-Laurent (2010-2011) a été conclue entre divers partenaires, afin de favoriser la consolidation des organismes culturels, la conservation et la mise en valeur du patrimoine distinctif et d'améliorer l'accessibilité aux arts et à la culture au Bas-Saint-Laurent.

La culture constitue un enjeu majeur du développement régional et fait d'ailleurs partie du plan stratégique de la Conférence régionale des élus (CRE) du Bas-Saint-Laurent.

Tout comme la Gaspésie, la Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent est desservi par l'organisme touristique Le Québec Maritime qui met en valeur près de 3 000 kilomètres de littoral, un réseau de 15 parcs nationaux et réserves fauniques, une route des baleines, une route des phares impressionnante, des centaines d'îles au cœur du fleuve Saint-Laurent, des plages de sable à perte de vue, une délicieuse cuisine régionale et une culture maritime unique à découvrir.

Chemin de l'Île, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
(Île-Verte), MRC de Rivière-du-Loup.
Crédit : CRÉ Bas-Saint-Laurent/Ruralys, 2008.

Haut de page