Partager Partager Imprimer la page.  

Les médias communautaires

Les médias communautaires jouent un rôle essentiel pour le secteur des communications. Dans un contexte de concentration des médias, ils représentent un outil indispensable au rétablissement d’un certain équilibre de l’information et au maintien d’une diversité des voix dans notre société.

Les médias communautaires sont des organismes à but non lucratif, enracinés dans leur communauté. Soucieux d’entretenir une vie collective, ils recherchent l’engagement des membres et favorisent la participation populaire. Parce qu’ils sont gérés par des conseils d’administration démocratiquement élus, ils sont libres de déterminer leur mission, leur approche, leurs pratiques et leur orientation. Ces critères leur assurent la liberté d’expression essentielle à une production journalistique valable.

L’aide au fonctionnement pour les médias communautaires a pour objectifs de favoriser l’accessibilité et la participation de la population aux médias, d’améliorer l’offre d’information locale et régionale, et de contribuer au développement des régions tout en participant à la promotion de la langue française.

Les médias reconnus par le Ministère

Le Ministère exige des médias qu’ils respectent certains critères pour être reconnus comme étant communautaires :

  • être un organisme à but non lucratif et enraciné dans la communauté
  • être libre de déterminer sa mission, ses approches, ses pratiques et ses orientations et entretenir une vie associative et démocratique
  • détenir une charte autonome démontrant que sa fonction principale est de publier et de diffuser un journal ou d’exploiter une station de radio ou de télévision
  • produire et diffuser de l’information locale et régionale reflétant la vie politique, sociale, culturelle et économique de l’ensemble des groupes et individus habitant le territoire visé par le média.

Ne sont pas reconnus :

  • les coopératives de travailleurs
  • les organismes dont les membres proviennent essentiellement d’un segment spécifique de la population du territoire desservi par le média
    • les radios étudiantes
    • les organismes qui produisent et diffusent un média dont le contenu est destiné spécifiquement à une catégorie d’individus
    • les organismes dont le média poursuit d’autres objectifs que ceux du Ministère, par exemple les télévisions dédiées à la formation à distance, les publications dédiées telles que les journaux de fabrique, les journaux municipaux, les journaux thématiques, les bulletins d’organismes, etc.

Depuis 1995, un décret gouvernemental incite les ministères et organismes gouvernementaux à investir un minimum de 4 % de leur budget en placements publicitaires dans les médias communautaires. Pour comptabiliser ces investissements, le Ministère publie annuellement la liste de médias admissibles au calcul des placements publicitaires gouvernementaux destinés aux médias communautaires. Outre les médias subventionnés par le Ministère, cette liste contient des médias non subventionnés qui répondent aux critères du MCC définissant les médias communautaires.

Pour faire partie de cette liste, un média non subventionné doit en faire la demande en transmettant à la direction régionale du Ministère de son territoire le formulaire Demande d'adhésion à la liste des médias communautaires reconnus par le MCC (PDF, 175 Ko, 5 p.) dûment rempli et signé. Après une analyse concluante, le média sera inséré à la liste officielle lors de la révision trimestrielle.

Par ailleurs, la liste des médias communautaires reconnus sera validée le 1er janvier de chaque année et les médias non subventionnés devront transmettre à la direction régionale les documents attestant de leur admissibilité avant le 15 novembre de chaque année.

Haut de page