Partager Partager Imprimer la page.  

Actualités

Félicitations aux lauréates des prix Arts du concours Chapeau, les filles! 2018


De gauche à droite : Josiane Moisan, Soins préhospitaliers d’urgence,
Cégep de Sainte-Foy, Marie-Hélène Deschamps, Électromécanique de
systèmes automatisés
, Centre d’études professionnelles Saint-Jérôme,
Commission scolaire de la Rivière-du-Nord et Ian Morissette,
sous-ministre adjoint aux politiques et sociétés d’État du ministère
de la Culture et des Communications.
Mention de source : Brigitte Thériault.

Félicitations à Marie-Hélène Deschamps et à Josiane Moisan, toutes deux récipiendaires des prix Arts du concours Chapeau, les filles! 2018. Chacune a reçu une bourse de 2 000 $ lors de la cérémonie de remise des prix qui a eu lieu le 18 juin 2018 à l’Assemblée nationale du Québec.

Portrait des lauréates

Les lauréates des prix Arts du concours Chapeau, les filles! sont de jeunes femmes ambitieuses qui osent opter pour une profession ou un métier traditionnellement masculin. Leur créativité et leurs efforts pour la réalisation d’un projet artistique dans le cadre de leurs études leur ont permis de remporter ce prix.

Marie-Hélène Deschamps : le chant de l’électromécanique

Après 3 ans d’études en analyse biomédicale, Marie-Hélène Deschamps a fini par céder au chant de l’électromécanique. Sa fascination pour les machines remonte à l’enfance, alors qu’elle prenait un plaisir fou à démonter les consoles de jeux vidéo détraquées. « Ma passion ultime était de les ouvrir pour tenter de les réparer », confie-t-elle.

Seule femme dans un groupe d’étudiants, elle s’est vite distinguée par l’excellence de ses travaux et sa persévérance. Elle est particulièrement fière de l’une de ses réalisations : un bras de vitesse en forme de dé à jouer pour sa voiture.

« Il me faut un peu de manuel, de mathématique, d’imprévu, et la chance de pouvoir utiliser ma créativité », résume l’électromécanicienne, qui envisage de se perfectionner en électricité ou en mécanique industrielle. Loin de jouer son avenir sur un coup de dé, Marie-Hélène met toutes les chances de son côté.

Josiane Moisan : ambulancière par accident

Son futur métier d’ambulancière, Josiane Moisan en parle avec tant d’amour qu’un texte de son cru sur la carrière de technicienne paramédicale a fait un tabac sur Facebook. Son écrit a inspiré la création d’une affiche largement distribuée autant dans les milieux de travail que dans son cégep.

Diplômée en techniques d’éducation à l’enfance, elle a eu le coup de foudre pour les soins d’urgence lors d’un accident de voiture. Ce jour-là, un ambulancier l’a impressionnée. « Il m’est venu en aide, et j’ai compris quelle était ma place dans la société », raconte Josiane, qui a toujours aimé prendre soin d’autrui. Elle s’est aussitôt mise à l’entraînement pour accroître sa force musculaire, car le travail requiert une bonne forme.

« J’ai le désir de faire une différence dans la vie de mes semblables, dit-elle, et de me surpasser chaque jour. » Parions que l’ambulancière suscitera à son tour des vocations!

Le concours

Le concours Chapeau, les filles! souligne la volonté et le travail des femmes inscrites à un programme de formation professionnelle ou technique menant à la pratique d’un métier traditionnellement masculin. Le ministère de la Culture et des Communications fait partie des 20 partenaires du concours, qui regroupe des ministères, des organismes publics et des syndicats. Les prix Arts sont remis à des candidates inscrites à un programme de formation professionnelle au secondaire ou technique au collégial.

En savoir plus

Liste complète des lauréates 2017-2018 du concours Chapeau, les filles! (site du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur)


Actualité mise en ligne le 27 juin 2018.

Haut de page