Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Québec, le 19 décembre 2019. – Pour clore cette année qui marque les 75 ans d’Hydro-Québec, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annonce que la création de cette institution est désignée événement historique, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel

Le 14 avril 1944, le gouvernement d’Adélard Godbout fait adopter la Loi établissant la Commission hydroélectrique de Québec, créant ainsi Hydro-Québec et nationalisant l’entreprise Montreal Light, Heat and Power Consolidated. La création d’Hydro-Québec a des retombées économiques majeures. L’État québécois prend alors possession du marché montréalais de l’électricité, ce qui favorise l’amélioration du service et l’extension du réseau de distribution. C’est la première phase de la nationalisation de l’électricité au Québec. 

En 1963, l’État québécois complète le processus de nationalisation de l’électricité. Sous l’initiative du ministre des Richesses naturelles, René Lévesque, le gouvernement de Jean Lesage permet à Hydro-Québec d’acquérir et d’intégrer à son réseau les actifs de 11 compagnies privées d’électricité. La nationalisation de l’électricité favorise l’émancipation économique du Québec. Sous l’impulsion d’Hydro-Québec, le Québec acquiert une expertise reconnue à l’international en matière d’hydroélectricité. 

Aujourd’hui, la société Hydro-Québec continue d’exercer un rôle déterminant dans le développement économique du Québec. Elle demeure l’un des plus importants producteurs d’hydroélectricité au monde et un modèle d’innovation. 

Citation  

« La création d’Hydro-Québec est un moment marquant de notre histoire qui a contribué à notre affirmation identitaire et qui suscite encore aujourd’hui une immense fierté parmi les Québécois. La création de cette institution est par ailleurs associée à de grands noms qui ont joué un rôle important dans l’évolution du Québec. Je suis heureuse que, par son inscription dans le Registre du patrimoine culturel, cet événement soit officiellement gravé dans notre mémoire collective. » 

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications 

Lien connexe  

Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Haut de page