Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Conservation du patrimoine religieux

La ministre Dominique Vien annonce une aide financière de 104 992 $ pour la restauration de l’église de Saint-Raphaël

Québec, le 21 novembre 2017. – La députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Mme Dominique Vien, a annoncé aujourd’hui une aide financière de 104 992 $ pour la restauration de la toiture de l’église de Saint-Raphaël, citée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Cette somme fait partie de l’enveloppe 2017-2018 du programme d’aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux. Cette enveloppe budgétaire, qui s’élève à 12 M$ pour l’ensemble du Québec, a été bonifiée de 20 % par rapport aux quatre années précédentes. Le programme d’aide permet de financer jusqu’à 85 % des coûts des projets de restauration.

Citations

« L’aide financière accordée à la fabrique de la paroisse de Saint-Raphaël revêt une grande importance pour les citoyens de la municipalité. Les biens patrimoniaux comme celui-ci jouent un rôle majeur dans le sentiment d’appartenance de la population à sa communauté. Le geste posé aujourd’hui témoigne, encore une fois, de notre volonté de préserver et de transmettre cette richesse exceptionnelle à celles et à ceux qui nous suivent. »

Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

« Notre gouvernement est heureux de participer à la sauvegarde du patrimoine religieux du Québec en augmentant de 20 % l’enveloppe budgétaire qui lui est consacrée. La préservation de notre héritage patrimonial nous tient à cœur et a de nombreuses retombées positives dans toutes les régions du Québec, notamment la création d’emplois et la stimulation de l’offre touristique. »

Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

« Nous sommes heureux que l’enveloppe budgétaire accordée pour la conservation du patrimoine religieux soit bonifiée. Nous continuerons, toujours avec la même fierté, d’accompagner les communautés qui se mobilisent pour prendre en charge ce riche patrimoine. Ces projets génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan communautaire que sur le plan culturel. »

Jocelyn Groulx, directeur du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Liens connexes

– 30 –

Haut de page