Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Décès de Louis Bruens

Québec, le 13 mai 2013 – En réaction au décès de Louis Bruens, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a tenu à rendre hommage à un homme qui a travaillé sans relâche pour la reconnaissance et le rayonnement des arts visuels au Québec.

Dès son jeune âge, Louis Bruens a appris à pratiquer une foule de professions, se faisant tour à tour comédien, humoriste, judoka, vendeur, écrivain, scripteur pour la radio et la télévision, conseiller en investissement, cinéaste et, enfin, expert-conseil en marché de l'art, occupation qu'il préférera à toute autre.

Belge de naissance, il a choisi le Québec comme nouvelle patrie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Quelques années plus tard, il pratiquait la profession de marchand d'art et de conseiller auprès des galeristes. À une époque où il restait tant à faire pour la promotion des arts visuels, il parcourait le Québec, faisant connaître les arts figuratifs, plaidant pour les peintres du Québec et transmettant sa passion à tous ceux qu'il rencontrait. Il est l'auteur de 15 livres, dont Les secrets du marché de la peinture et Investir dans les œuvres d'art, ce dernier ouvrage maintes fois revu et réédité étant considéré comme une référence pour les personnes désirant s'initier au marché de l'art au Québec.

En 2004, il a créé l'Académie internationale du Québec, une organisation regroupant des amateurs d'art ainsi que des peintres et des sculpteurs de renom. « À 85 ans, Louis Bruens était d'une vivacité d'esprit et d'un enthousiasme remarquables », a déclaré le ministre Kotto, qui était à ses côtés lors du gala Academia XXI – 2013 tenu à Drummondville, samedi dernier. « Débordant d'idées et de projets, il était intarissable sur tout ce qui concerne les arts visuels. C'était un grand ami de la culture, et je tiens à rendre hommage à cet homme peu commun, un connaisseur éclairé doublé d'un communicateur chevronné, qui a tant fait pour les artistes. Son départ nous prive d'un concitoyen qui aura laissé sa marque dans l'histoire de l'art au Québec. »

Le ministre a tenu à exprimer ses condoléances aux proches et à la famille de Louis Bruens

– 30 –

Haut de page