Partager Partager Imprimer la page.  

 Les prix de reconnaissance Essor

Les Prix de reconnaissance Essor, créés et remis pour la première fois en 1996, sont une réalisation du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et du ministère de la Culture et des Communications. Ils s'inscrivent dans le cadre du Protocole d'entente Culture-Éducation qui vise à promouvoir et à soutenir l'intégration de la dimension culturelle à l'école.

Les Prix de reconnaissance Essor ont donc pour but de mettre en valeur les disciplines artistiques enseignées à l'école. Ils récompensent les initiatives d'enseignants et de responsables scolaires ainsi que celles de leurs partenaires du monde culturel qui expérimentent des approches novatrices ou qui conçoivent des instruments originaux pour intégrer les dimensions artistique et culturelle à la formation générale des jeunes du primaire et du secondaire.

Gagnants 2015-2016

Les noms des gagnants des Prix de reconnaissance Essor 2015-2016 ont été dévoilés le 2 décembre 2016 à l’occasion d’une cérémonie tenue au Musée national des beaux-arts du Québec.

Lors de cette cérémonie, qui marque le 20e anniversaire des Prix de reconnaissance Essor, huit prix nationaux, d’une valeur totale de 35 000 $, ont été remis parmi les 19 écoles finalistes.

Mention de source : Francis Vachon.

Découvrez les gagnants 2015-2016 en déployant le lien ci-dessous.

Prix de reconnaissance Essor - Gagnants 2015-2016

  • Prix Télé-Québec 
    Voie musicale 
    École Roy et Joly
    Commission scolaire de Kamouraska‒Rivière-du-Loup

    Voie musicale est un nouveau projet artistique pour les élèves du 3e cycle du primaire, qui vise à faciliter l’arrimage primaire-secondaire, à apprendre aux jeunes à jouer ensemble et à les mettre en contact avec la réalité du milieu musical et culturel. Les élèves ont, entre autres, pu rencontrer le groupe de musique classique Collectif9 au Centre Culturel Berger. Cette nouvelle voie musicale, qui encourage l’entrepreneuriat par la conception et la réalisation de plusieurs activités dans la région, a d’ailleurs remporté un prix dans le cadre d’un concours de musique.

    Disciplines visées : musique, sensibilisation à l’entrepreneuriat

  • Prix Culture
    De la création à la diffusion
    École Lucien-Pagé
    Commission scolaire de Montréal

    Dans ce projet, les élèves de 1re secondaire ont participé à toutes les étapes d’une réalisation chorégraphique présentée sur scène et dans des lieux publics. En collaboration avec différentes ressources culturelles, dont Tangente et la Grande Fente, ils ont créé la gestuelle, décidé de la scénographie et aidé à faire la publicité de l’événement. Pour accompagner la chorégraphie, les élèves en multimédia ont créé une œuvre interactive avec le soutien de l’artiste Mickael Lafontaine. Le projet De la création à la diffusiona favorisé la découverte de différents métiers liés aux arts de la scène, en plus de permettre aux élèves d’exprimer leurs idées et leur personnalité, au moyen d’une création authentique à l’image de leurs intérêts.

    Disciplines visées : danse, arts plastique

  • Prix Éducation artistique
    Les pas perdus
    École Horizon Jeunesse 
    Commission scolaire de Laval

    Ce projet réunissant 350 jeunes a été réalisé en partenariat avec La rencontre théâtre ado, qui a proposé un échange créatif entre des artistes, des élèves et des enseignants. À partir de textes québécois sur le thème de l’identité, les jeunes ont créé des personnages qui se retrouvent plongés dans un milieu où la langue française n’est pas leur langue maternelle. Après une lecture publique, chacun s’est approprié le sens des œuvres pour construire sa propre image identitaire dans la création Les pas perdus, constituée d’une création plastique et d’une pièce théâtrale. Tout en respectant le caractère distinct des disciplines artistiques impliquées, les élèves ont réalisé une œuvre collective empreinte de réalité et de poésie.

    Disciplines visées : art dramatique, arts plastiques, intégration linguistique, scolaire et sociale

  • Prix Développement pédagogique 
    Les lieux intangibles 
    École Curé-Antoine-Labelle
    Commission scolaire de Laval 

    La réalisation d’une œuvre à la fois sculpturale, virtuelle et collective constitue le défi relevé par les élèves dans le cadre de ce projet. L’œuvre Les lieux intangibles, installée de façon permanente dans le hall d’entrée de l’école, est composée de plusieurs formes en plexiglas représentant des lieux précis transformés par des interventions inspirées du Land Art et par des technologies numériques. Guidés par l’artiste Manuel Chantre, les élèves se sont initiés à de nouvelles techniques pour concevoir et assembler des formes illustrant les chiffres des coordonnées géographiques de l’école. Ce projet leur a permis de développer des réflexions sur leur rapport aux espaces réels et virtuels.

    Disciplines visées : arts plastiques, géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

  • Prix Isabelle-Aubin
    La Quête du Saint Graal 
    École Thérèse-Martin
    Commission scolaire des Samares 

    Cette adaptation théâtrale du film Sacré Graal des Monty Python a réuni des élèves du programme Arts-études, des concentrations scénographie et musique. Le travail d’interprétation du jeu théâtral a été réalisé en collaboration avec Simon Mercier, comédien professionnel. Des décors grandioses ainsi que des costumes créés par les élèves en scénographie accompagnaient la représentation théâtrale, dont le contenu historique était abordé dans une approche contemporaine, ludique et accessible. Les chorégraphies étaient accompagnées par l’orchestre d’harmonie, installé en fosse. Jumelant les quatre arts, cet événement a permis aux élèves de vivre une expérience artistique multidisciplinaire d’envergure.

    Discipline visées : art dramatique, arts plastiques, danse, musique

  • Prix Partenariat 
    Le Vieux-Terrebonne : d'hier à aujourd'hui 
    École du Coteau
    Commission scolaire des Affluents 

    Les élèves du cours Exploration culturelle ont été initiés à l’histoire du Vieux-Terrebonne grâce à un rallye architectural et ont effectué des recherches généalogiques pour se sensibiliser au patrimoine familial. Cette exploration les a conduits par la suite à réaliser l’exposition Le Vieux-Terrebonne : d’hier à aujourd’hui, présentée en deux volets. Pour le volet historique, les élèves se sont inspirés d’une photo d’époque pour prendre un cliché des mêmes lieux et ainsi marquer le passage du temps. Pour le volet artistique, ils ont bénéficié des conseils du photographe professionnel Éric Bergevin pour réaliser des photos plus personnelles mettant en lien leur bagage généalogique, les notions d’architecture acquises précédemment et leur vision de leur milieu culturel et historique.

    Disciplines visées : arts plastiques, projet intégrateur

  • Prix Développement durable BMO 
    Projet Danse Ensemble 
    École secondaire André-Laurendeau
    Commission scolaire Marie-Victorin 

    Dans le cadre du Projet Danse Ensemble, des élèves de l’école secondaire André-Laurendeau ont fait la connaissance de huit adolescentes ayant une déficience intellectuelle et une mobilité réduite. Au fil d’une démarche ponctuée de plusieurs rencontres, les participantes ont exploré le concept de la danse pour tous pour considérer les limites physiques comme moteur de création. Les élèves ont développé une relation privilégiée basée sur un respect mutuel et une passion commune pour leur art. Elles ont finalement présenté, devant un public ému, une chorégraphie nous rappelant que la danse est un médium artistique qui facilite les rapprochements.

    Disciplines visées : danse, éthique et culture religieuse

  • Grand prix national Essor
    Les arts de la veillée
    École de la Tortue-des-Bois
    Commission scolaire de l'Énergie

    L’artiste Denis Massé a accompagné les 90 élèves de l’école dans une grande quête d’information dans le village de Saint-Mathieu-du-Parc et ses alentours. Le but était de mettre en valeur le patrimoine vivant de la communauté en créant des rencontres intergénérationnelles qui se sont révélées riches et abondantes. Le projet Les arts de la veillée aura permis aux élèves de créer un documentaire, de composer des chansons et de scénariser des vidéoclips, en plus de rédiger un journal de contes. Au gré de ce travail de création, favorisant le dialogue entre les générations, les élèves ont expérimenté la danse, la gigue, le conte, le violon et l’accordéon.

    Disciplines visées : musique, français (langue d’enseignement)

Finalistes 2015-2016

Les écoles finalistes se verront remettre une bourse de 2 000 $ chacune, offerte conjointement par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et le ministère de la Culture et des Communications. Elles courent également la chance de remporter l’un des huit Prix de reconnaissance Essor.

Haut de page

Prix de reconnaissance Essor - Gagnants nationaux 2014-2015

  • Prix Télé-Québec 
    Bagages 2 École
    Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont Montréal 
  • Prix Développement durable BMO Groupe financier
    Jeunes ambassadeurs du Saint-Laurent
    École du Grand-Pavois (Saint-Yves) Bas-Saint-Laurent et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 
  • Prix Développement pédagogique
    Six chemins, les corps de la danse contemporaine
    Collège de Champigny Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches 
  • Prix Culture 
    La Basse-Côte-Nord… Un littoral… Trois cultures!
    École Netagamiou Côte-Nord 
  • Prix Isabelle-Aubin
    La semaine des ARTS
    École Madeleine-Bergeron Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches 
  • Prix Partenariat
    Les gens heureux ont une histoire
    École secondaire Jeanne-Mance Mauricie et Centre-du-Québec 
  • Grand prix national Essor
    Cartes à jouer pour le XXIe siècle
    École Curé-Antoine-Labelle Laval, Laurentides et Lanaudière 
  • Prix Éducation artistique
    Le collectif TANT de guerres
    École Horizon Jeunesse Laval, Laurentides et Lanaudière

Prix de reconnaissance Essor - Gagnants régionaux 2014-2015

Région 01 : Bas-Saint-Laurent et Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 

École du Grand-Pavois (Saint-Yves)
Projet Jeunes ambassadeurs du Saint-Laurent
D'octobre à juin, les élèves de l'école bleue du Grand-Pavois ont exploré en classe les profondeurs et les mystères du fleuve Saint-Laurent. Ensuite, ils ont utilisé leurs nouvelles connaissances pour réaliser des œuvres d'art, chacune empruntant des techniques et des matériaux différents. Tout au long du processus de création, les jeunes ont été épaulés, à raison d'une fois par mois, par la scientifique Lyne Morissette et l'artiste Caroline Jacques. À l'issue de ce projet artistique et scientifique, une exposition a été présentée et les jeunes ont reçu la médaille Ambassadeurs du Saint-Laurent. En plus de développer un sentiment d'appartenance au fleuve, ils sont devenus porteurs d'un message de protection du Saint-Laurent et le seront pour la vie.

École internationale Saint-François-Xavier
Projet Un soir de théâtre (An evening of theatre)
En partenariat avec l'École nationale de théâtre du Canada, 75 élèves de l'école internationale Saint-François-Xavier ont rédigé une pièce de théâtre bilingue. Impliqués activement à chaque étape du projet, de la feuille blanche jusqu'aux planches, les jeunes artistes ont travaillé durant leurs cours d'art dramatique, d'anglais et de français. Ils ont aussi passé une journée à la Maison de la culture de Rivière-du-Loup pour y présenter leur spectacle. Par les arts, les élèves ont non seulement perfectionné leur connaissance d'une langue seconde, mais aussi de leur langue maternelle. Cette rencontre interculturelle et multidisciplinaire leur a laissé les yeux pétillants, la fierté d'avoir joué sur une scène professionnelle et le goût du théâtre.

Région 02 : Saguenay-Lac-Saint-Jean

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay
Services éducatifs jeunes Projet
Défi artistique : Prête ta voix à la musique folklorique! En relevant ce défi, les jeunes ont été invités à prendre part à un savant mariage entre la langue française et la musique et à s'ouvrir à un style musical bien de chez nous. À la suite d'un atelier portant sur la musique folklorique québécoise, les jeunes participants se sont mis au travail. Sur un air de leur choix, les élèves ont composé de nouvelles paroles sur le thème des bienfaits de la musique. Par la suite, en groupe, ils ont appris leur composition, l'ont chantée, se sont filmés, puis l'ont envoyée à un jury formé de représentants scolaires et culturels. Lors d'un gala tenu devant public, les classes gagnantes ont eu l'occasion d'interpréter leur chanson, accompagnées du Quatuor Alcan. Grâce à ce projet, les jeunes se sont approprié le patrimoine musical québécois pour en découvrir les richesses et ont participé activement au rayonnement de leurs écoles respectives dans la région.

École Saint-Jean-Baptiste
Projet Différents
À l'école Saint-Jean-Baptiste, tout le monde s'engage pour faire du Mois de l'autisme un succès. En 2015, une classe de 4e année a choisi de présenter une interprétation bien personnelle de la chanson Différents de Marie-Mai pour sensibiliser les parents et la communauté aux troubles du spectre de l'autisme. Adorée des jeunes, la chanteuse a accepté que les jeunes utilisent sa chanson et est même devenue la marraine du projet. Les enfants ont préparé un numéro éloquent, de qualité, tout en s'appropriant cette pièce riche de sens, qui souligne que, sous des apparences différentes, nous sommes tous pareils. IIs ont livré une performance tout en musique, en voix et en langage signé. Ils sont ressortis grandis de ce projet inclusif, tant sur le plan artistique que sur celui des valeurs.

Région 03 : Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches

Collège de Champigny
Projet Six chemins, les corps de la danse contemporaine
S'inspirant des thèmes de l'exposition Corps rebelles, présentée au Musée de la civilisation de Québec, les élèves ont entrepris de monter six chorégraphies, chacune sous un angle différent, allant du corps politique au corps virtuose. Ponctué de rencontres avec trois danseurs professionnels, d'un stage au Domaine Forget et d'une participation à l'événement Québec Danse, le projet s'est terminé par un spectacle qui a contribué à éveiller le public à la danse contemporaine. Les murales qui ont façonné le décor du spectacle avaient été conçues par les élèves d'arts plastiques. En travaillant à la réalisation de ce projet, 85 élèves du Collège de Champigny ont tour à tour expérimenté les rôles de créateurs et d'appréciateurs, en plus d'élargir leur compréhension des nombreux langages de la danse contemporaine.

École Madeleine-Bergeron
Projet La semaine des ARTS
Au cours de l'année scolaire, tous les élèves de l'école ont réalisé des projets artistiques : chorale interscolaire, théâtre musical, pauses artistiques, création d'une murale et concours d'affiches. Ces jeunes, atteints d'un handicap physique, se sont investis entièrement dans ces activités se déroulant en classe, lors d'exercices d'appréciation ou de création, et à l'heure du midi, lors d'ateliers avec une étudiante en théâtre. La semaine des ARTS a clôturé en beauté la tenue de ces activités. On y a présenté devant public les prestations des jeunes, en plus de les diffuser sur les sites Web de l'école et de la commission scolaire. Tout au long de leur cheminement, les élèves se sont épanouis dans différentes sphères artistiques et ont pris conscience que les arts sont de puissants outils d'expression. Ces projets ont contribué à accroître leur motivation scolaire, leur estime d'eux-mêmes, leur créativité et leur culture personnelle, en plus d'amener la communauté à s'ouvrir un peu plus aux personnes ayant une différence.

Région 04 : Mauricie et Centre-du-Québec

École secondaire Jeanne-Mance
Projet Les gens heureux ont une histoire
Pour 501 élèves de l'école secondaire Jeanne-Mance, le bicentenaire de Drummondville a servi de prétexte pour explorer, tout au long de l'année, les diverses facettes de la communauté à laquelle ils appartiennent. Ce projet s'est déployé autour de six axes, allant de la découverte du patrimoine architectural à la politique municipale, et a fait appel aux arts plastiques, à l'art dramatique et au multimédia. À l'aide de documentaires, de textes portant sur les personnalités marquantes de Drummondville, de romans et de rencontres avec des artistes locaux, les jeunes ont créé des portraits, des illustrations et des histoires. À la fin de l'année scolaire, les projets les plus notables ont été présentés à la Maison des arts Desjardins Drummondville lors du Gala Genius de l'école. Par la pratique artistique, les jeunes ont développé une compréhension toute personnelle de leur histoire. En accomplissant ce travail de mémoire et d'appropriation, ils ont appris à mettre en valeur leur patrimoine et à en être fiers.

Séminaire Sainte-Marie
Projet Face Off 2
Épaulés par les maquilleurs d'effets spéciaux de renommée internationale Tate Steinsiek et Eric Zapata, 152 jeunes ont pu vivre le défi Face Off 2. Les élèves de 5e secondaire ont rédigé une histoire et inventé un superhéros et son vilain, pour ensuite élaborer les maquillages complets de ces derniers. Ces maquillages ont été présentés devant un jury sur la scène du Centre des arts de Shawinigan. Les jeunes de 4e secondaire ont, pour leur part, profité de l'expertise de leurs aînés pour démarrer une entreprise de prothèses destinées au grand public. Enfin, ce sont les élèves de 2e secondaire qui ont conçu le site Web de l'entreprise et qui en ont fait la promotion. Tout au long de leur démarche créative, ils ont appris à utiliser diverses techniques : dessin, sculpture et moulage. Ils ont aussi perfectionné leurs techniques en jumelant matériaux contemporains et traditionnels. Ayant eu la chance de travailler avec des maquilleurs anglophones chevronnés, ces jeunes ont vécu une expérience d'immersion hors du commun.

Région 05 : Estrie

Polyvalente Montignac
Projet Ensemble, c'est notre appartenance!
La promotion du sentiment d'appartenance est au cœur de ce projet, qui a permis à 450 élèves de concevoir un spectacle mariant danse, musique et art dramatique. Une équipe solide, composée notamment du compositeur Vincent Beaudoin et d'anciens élèves s'étant démarqués dans les disciplines artistiques, a guidé les jeunes tout au long de leur projet. En classe de musique, ils ont composé les paroles de la pièce Ensemble, en plus d'en pratiquer l'interprétation. Ils ont ensuite intégré des éléments de danse, d'art dramatique et de multimédia à leur spectacle. Un enregistrement sonore professionnel et une captation vidéo ont complété le projet. En tout, cinq représentations du spectacle ont été données en quatre jours devant des publics variés. Par cette réalisation, les jeunes ont appris à faire preuve de respect et de tolérance, en plus de contribuer à la vitalité culturelle de leur région.

École de Carillon
Projet Radio
Les élèves d'une classe de 6e année se sont glissés dans la peau de jeunes entrepreneurs et ont réalisé une émission de radio d'une durée de 60 minutes qui a été diffusée sur le site Web de Radio jeunesse des Amériques. Pour alimenter le contenu de leur émission ayant pour thème la langue française, ils ont effectué des recherches sur quatre communautés francophones en Amérique et composé une chanson avec l'aide de l'artiste multidisciplinaire Bertrand Gosselin. D'autres personnalités régionales leur ont prêté main-forte, soit l'auteur-compositeur-interprète Stéphane Baillargeon et l'animateur de radio Patrice Henrichon. Ce projet a permis aux jeunes de s'inscrire au concours provincial Anime ta francophonie et d'y remporter la bourse d'or dans la catégorie « Primaire ». À la suite de cette victoire, l'école a eu l'honneur de recevoir Zachary Richard. Le projet Radio a permis aux jeunes de s'initier aux rudiments du montage d'une émission radiophonique. Les découvertes et les rencontres qu'ils ont faites leur ont permis de prendre conscience de la richesse de la langue française en Amérique et de s'enrichir sur plusieurs plans.

Région 06.1 : Laval, Laurentides et Lanaudière

École Curé-Antoine-Labelle
Projet Cartes à jouer pour le XXIe siècle
Près de 200 élèves provenant de Laval, de la Côte-Nord et de la Montérégie ont créé une œuvre interdisciplinaire contemporaine portant sur leurs préoccupations quant à l'avenir. Autour de la question « Quelle carte jouer pour le XXIe siècle? », le projet s'est déployé en deux volets. Les élèves ont d'abord construit un jeu de 80 cartes géantes, chacune comprenant la préoccupation d'un élève à l'égard de l'avenir. Puis, en fin de parcours, ils ont présenté une performance intégrant arts plastiques, projection vidéo, musique et danse à l'Université du Québec à Montréal devant un public venant de diverses régions. La performance a grandement contribué au rayonnement de l'école. En réalisant ce projet, les jeunes se sont interrogés sur des questions profondes, ont construit des ponts entre leurs régions et, surtout, se sont préparés à jouer un rôle actif dans le monde de demain.

École Horizon Jeunesse
Projet Le collectif TANT de guerres
Le collectif TANT de guerres a réuni 600 élèves et plusieurs artistes pour souligner le centenaire de la Première Guerre mondiale. Ce projet interdisciplinaire s'est concrétisé lors de deux événements distincts. Une première soirée a eu lieu en novembre, alors que les jeunes ont assisté à une conférence d'un ancien combattant et à une démonstration de marche militaire exécutée par les élèves en arts de la scène. La seconde soirée s'est déroulée en mai et a donné l'occasion aux élèves de français, d'arts de la scène, de danse et d'arts plastiques de présenter le fruit de leur travail. Kiosques d'information, mur de la commémoration où étaient exposées plusieurs de leurs œuvres, lectures de lettres de soldats et présentation de la pièce de théâtre La complainte des hivers rouges de Roland Lepage ont animé cette soirée. Ce projet d'envergure a permis aux jeunes de se familiariser avec le thème de la guerre, de s'ouvrir sur le monde et de développer leur conscience sociale.

Région 06.2 : Montérégie

École Sainte-Claire Brossard
Projet Aux quatre coins de la terre, le français, on en est fier!
Le projet Aux quatre coins de la terre, le français, on en est fier! a su rassembler en une seule soirée tous les projets artistiques réalisés au cours de l'année scolaire sur le thème de la langue française. En début d'année, chaque niveau de l'école Sainte-Claire, à Brossard, a été associé à un domaine artistique : sculpture, chant, arts plastiques, danse, etc. Les jeunes se sont ensuite inspirés des repères culturels de la francophonie pour créer des œuvres artistiques dans les différentes disciplines. Plus de 600 réalisations d'élèves, dont une prestation de slam et de danse, ont été présentées aux parents et amis. Les élèves ont pu compter sur le soutien de leurs enseignants ainsi que sur les conseils de l'artiste Jean-Philippe Primeau, alias Labaste, un ancien élève de l'école, et du slameur David Goudreault. Ce projet a permis à 530 élèves, dont plusieurs allophones et immigrants, de découvrir les richesses de leur patrimoine et de partager les beautés de la langue française. École secondaire Casavant Projet Il était une fois… quelque part Le thème de la quête identitaire est la ligne directrice de ce projet. À la suite de l'annonce du déménagement de leur école, les élèves se sont interrogés sur de grandes questions existentielles telles que « Qui sommes-nous? » et « D'où venons-nous? ». Leurs réflexions ont été alimentées par la visite d'artistes en classe qui les ont amenés à créer différentes œuvres (créations dramaturgiques et d'ambiances sonores, sculpture, graffiti, livre 3D, etc.). Les 540 jeunes des cinq groupes du programme Arts-études ont ensuite mis leurs efforts en commun pour composer une pièce de théâtre. Selon leur concentration (art dramatique, arts plastiques ou musique), chaque jeune a participé à la création du spectacle : jeu, confection des décors, éclairages et musique. Ce projet collectif interdisciplinaire a permis aux élèves de dresser des portraits de société personnels et de livrer des messages porteurs sur l'amitié, les valeurs et la société.

Région 06.3 : Montréal

École Saint-Joseph
Projet La danse contemporaine… Beau ou laid? Qui dit vrai?
Qu'est-ce qui est beau, qu'est-ce qui est laid? Les jeunes ont analysé des œuvres artistiques de diverses périodes et disciplines afin de déterminer leurs propres critères de beauté et de laideur et de constater que ceux-ci pouvaient différer d'une personne à l'autre. Utilisant la danse en tant que langage commun, 480 élèves issus de cinq écoles pluriethniques ont créé, en collaboration avec les danseurs professionnels Emmanuel Jouthe et Laurence Fournier-Campeau, leur propre chorégraphie. Les parents, qui ont appris les mouvements de leurs enfants, se sont joints à eux pour une mobilisation éclair (flash mob) lors de la Journée internationale de la danse, au Stade olympique. En effectuant ce projet qui a su aller au-delà des différences culturelles, les jeunes ont pris conscience de leur unicité et développé leurs habiletés sociales et leur sentiment d'appartenance, en plus de partager un riche moment avec leurs parents.

École Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont
Projet Bagages 2
Le projet Bagages 2 comporte deux volets : une pièce de théâtre entièrement créée par les élèves des classes d'accueil de l'école Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont, avec la participation des élèves de danse et de musique; et une exposition d'œuvres réalisées par les élèves d'arts plastiques. Sur le thème du déracinement et de l'intégration à une nouvelle terre, le projet proposait en outre une réflexion sur l'identité culturelle. Les jeunes ont entrepris l'écriture de leur pièce à la suite de séances d'improvisations et d'ateliers de création avec l'auteur Simon Boulerice. Le Théâtre Outremont a présenté la pièce de théâtre à trois reprises et hébergé l'exposition des jeunes artistes les soirs de représentation. Le projet, qui a fait naître un sentiment d'appartenance chez les jeunes issus de nationalités différentes, a reçu un accueil chaleureux et touché le cœur de plusieurs par l'authenticité de son message.

Région 08 : Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec

École Notre-Dame-de-Grâce
Projet Coopéra Hansello et Gretella
Quarante-huit élèves de 5e année se sont initiés à l'opéra en créant leur propre version du classique Hansel et Gretel. Dans un premier temps, les jeunes ont découvert l'opéra en allant voir Le Barbier de Séville, à la salle Wilfrid-Pelletier, à Montréal. Ils ont eu la chance de visiter les coulisses et de rencontrer l'interprète principal du spectacle. Dans un second temps, ils ont entrepris la réécriture du livret d'Hansel et Gretel, dans leurs propres mots. Avec le soutien d'Isabelle Trottier, artiste lyrique, et de la pianiste Suzanne Brouillard, ils ont monté l'opéra en participant activement à chacune des étapes, du chant à la création des décors. Ils se sont également occupés de la promotion de leur spectacle en élaborant l'affiche publicitaire. Quatre représentations de l'opéra ont eu lieu, devant près de 1 300 personnes. Ce projet a permis aux jeunes de développer leur estime d'eux-mêmes et leur sentiment d'appartenance, en plus de leur faire prendre conscience des valeurs de coopération et d'entraide.

Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois
Projet Au pays de l'or bleu
Les élèves de trois écoles secondaires ont participé à la réalisation de l'œuvre collective Au pays de l'or bleu, constituée de 150 silhouettes bleues, en bois, représentant les thèmes des arts, des métiers, de la famille et de la nature. L'installation, située à l'entrée de Val-d'Or, est agrémentée d'hémérocalles, fleur emblématique de la ville. Les jeunes ont d'abord choisi les thèmes, puis se sont mis à la fabrication de leurs silhouettes. Ils ont pu compter sur le soutien de la Ville de Val-d'Or, qui s'est concrétisé par la participation de l'animatrice culturelle Geneviève Béland et de la directrice du développement durable, Guylaine Bois. Le dévoilement de l'œuvre a eu lieu lors d'une conférence de presse, devant plus de 70 personnes. En participant ainsi à l'embellissement de leur ville, les jeunes ont pu contribuer au rayonnement de la richesse culturelle de leur région.

Région 09 : Côte-Nord

École Netagamiou
Projet La Basse-Côte-Nord… Un littoral… Trois cultures!
Les cultures anglaise, française et innue du littoral se sont unies pour réaliser un concert de chants traditionnels. Le village de Chevery étant isolé du réseau routier, les élèves de l'école Netagamiou ont rencontré par vidéoconférence l'historien Guy Côté, qui leur a parlé du peuplement des différentes communautés de leur région, ainsi que l'auteur-compositeur Guillaume Aleystock. Ils ont également assisté à un atelier sur les instruments du monde, animé par le musicien Daniel Prenoveau. Les jeunes ont ensuite choisi les chansons qu'ils allaient interpréter et effectué des recherches tant sur les auteurs-compositeurs que sur leur folklore. Après avoir confectionné décors et costumes, ils ont commencé les répétitions. En juin, à la salle communautaire du village, des airs folkloriques anglais, français et innus ont résonné. Les jeunes ont découvert, par ce projet, la richesse de leur patrimoine, se sont ouverts à la musique des autres cultures et ont pu constater que l'union fait la force.

 

Partenaires

Rappelons que les Prix de reconnaissance Essor sont appuyés par les partenaires suivants : BMO Groupe financier, Télé-Québec et l’Association québécoise des comités culturels scolaires. 

 

Trophée Essor

Trophée Essor - Création du joaillier-orfèvre Martin Pontbriand.Le prestigieux trophée Essor est remis à l'école récipiendaire du Grand Prix national.

Le  trophée Essor est une création du joaillier-orfèvre Martin Pontbriand. L’école gagnante le conservera durant toute l’année jusqu’à l’édition du prochain gala.


Renseignements

La période d'inscription pour les prix de reconnaissance Essor se déroule tous les ans, de novembre à mai.

Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur 
Prix de reconnaissance Essor

Haut de page

Un mot-clic à suivre

Dans les médias sociaux, suivez le mot-clic #PrixEssor pour ne rien manquer.

Haut de page