Partager Partager Imprimer la page.  

Géographie

La région de la Montérégie est entourée par le fleuve Saint-Laurent et la rivière des Outaouais au nord, les États-Unis au sud, l'Ontario à l'ouest, les Bois-Francs et l'Estrie à l'est. Elle est située au sud de la province et tout près du grand bassin de population de l'île de Montréal. Le territoire est plat, bien qu'il en émerge sept collines - Brome, Rougemont, Saint-Bruno, Saint-Hilaire, Saint-Grégoire, Shefford et Yamaska, - que l'on appelle les Montérégiennes.

La Montérégie comprend trois types d'espaces : fortement urbanisé, semi-urbain et rural. L'espace le plus densément peuplé et industrialisé est la couronne sud-riveraine, de Hudson à Contrecoeur, incluant la MRC de Champlain. Cette ceinture autour de Montréal est composée de plusieurs villes, grandes et petites, que l'on considère parfois comme des « villes dortoirs ».

À quelques minutes de Montréal

Non seulement la Montérégie est-elle située à proximité de Montréal, mais une partie de son territoire est comprise dans cet espace quasi continu d'urbanisation, que constitue le territoire du grand Montréal métropolitain. C'est donc plus de 50 % de la population montérégienne qui vit sur cette ceinture, dont près du quart se rend chaque jour sur l'île de Montréal pour y travailler.

La proximité de Montréal offre la possibilité d'une étroite relation quotidienne entre les deux régions et offre des avantages respectifs, notamment en regard du développement culturel et de l'accès à la culture.

Une géographie multipolaire

À l'extérieur de la Rive-Sud immédiate, le territoire montérégien est multipolaire puisque structuré autour de villes satellites : Sorel-Tracy, Granby, Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Hyacinthe et Saint-Jean.

Haut de page