Partager Partager Imprimer la page.  
Côte-Nord

Accueil > Votre région > Côte-Nord > Secteurs d'intervention régionaux > Cinéma et audiovisuel

Cinéma et audiovisuel

La géographie et les paysages de la Côte-Nord se prêtent très bien aux tournages de films. The Hotel New Hampshire, du réalisateur américain Tony Richardson, a été tourné en partie à l'Hôtel Tadoussac, La Grenouille et la Baleine, de Jean-Claude Lord, à Longue-Pointe-de-Mingan. Denis Villeneuve a planté sa caméra dans le site impressionnant de Manic V pour son film Maelström et c'est Maliotenam qui a servi de cadre au film d'Arthur Lamothe Le Silence des fusils. Bruce Beresford, réalisateur de Black Robe, tourné au Saguenay, a fait appel à de nombreux Innus de Betsiamites pour figurer dans son film.

Tournage du film La Turbulence des
fluides, de Manon Briand.
Photo : Pierre Larue.

À l'été 2001, la ville de Baie-Comeau a été envahie par l'équipe de Manon Briand, elle-même originaire de cette ville, pour le tournage de son film La Turbulence des fluides. Les artistes locaux ont obtenu des rôles de soutien et de nombreux Baie-Comois ont fait de la figuration.

Un an plus tard, en 2002, c'est l'île rocheuse de Harrington Harbour qui s'est retrouvée envahie à son tour pour le tournage de La Grande séduction, premier long métrage de Jean-François Pouliot. En même temps que le film récolte des honneurs, les paysages insulaires et les résidents de Harrington Harbour envahissent les écrans du monde entier.

L'histoire d'amour entre la Côte-Nord et le cinéma ne date pas d'hier, puisque c'est Clarke City qui a accueilli en 1914 la première salle de cinéma. Plus récemment, cette belle complicité avec le septième art s'est poursuivie avec la création de deux festivals de cinéma : Cinoche à Baie-Comeau (1989) et Ciné-7 à Sept-Îles (1991). En pleine froidure du mois de janvier, cette double fête du cinéma attire quelque 10 000 cinéphiles dans chaque ville. On y présente une importante sélection de films québécois et internationaux, tout en réservant une place importante aux artistes québécois et de la région. Manon Briand, « la petite fille » de Baie-Comeau, a été très présente dans sa ville natale lors de l'édition 2002 de Cinoche. En février 2003 et 2004, Ciné-7 recevait « la petite fille de Sept-Îles », la cinéaste Myriam Caron, (Nissum le messager, film pour la télévision).

Haut de page